Rémy Duroir

Créateur d’images
Conseiller artistique, formateur jeunes ou adultes et conférencier
Président et conservateur du Musée de la Photo de Graçay
Dessin, bande dessinée, puis débuts en peinture à 15 ans.
Membre du Groupe Solstice à sa création en 1967 par JUND et Yves METIVIER.
Participation aux manifestations du SOLSTICE jusqu’en 1970.
Il fait la connaissance du sculpteur Alexander Calder à Saché.
Totalement autodidacte, il débute en photo : il opte alors pour le moyen-format 6x6 et le tirage noir et blanc à la Maison des Jeunes de Vierzon.
Etudiant en 1968, il obtient sa première carte de correspondant de presse, en 1969 il couvre la campagne présidentielle.
Il créé alors FOCALE 2000, un club photo pour les jeunes du Centre Aéré de Vierzon.
en 1969 et 1970, il participe à deux stages de techniques et mise en scène de cinéma avec le CFCJ.
Collaborateur aux journaux « Nouvelle République » puis « Berry Républicain » pendant 10 ans.
1977, il dépose le premier projet de Musée de la Photo à Graçay.
Dans les années 80, il fonde, avec Philippe Royers « Le Groupe Lumière », association de photographes indépendants.
1999, ouverture du Musée de la Photo en collaboration avec la Municipalité de Graçay, puis avec le département du Cher et la Région Centre, c’est actuellement le deuxième musée public de France consacré à l’appareil photographique. En dehors d’une collection de plus de 2000 objets, c’est aussi un centre de formation à l’image (CAPRI) et un lieu de rencontre de tous les artistes photographes ou des reporters.
2008, il est l’invité de l’exposition « La Photo, art de mémoire » à l’Hôtel de Ville de Tours, avec Jean Dieuzaide, Michel Butor , Bernard Plossu et Françoise Nunez.
2009, ouverture de la Galerie-Atelier « PHOTO 5 » à Saint Outrille.
En 2011, avec Yves Métivier, il met en place l’exposition rétrospective « SOLSTICE » à Vierzon.
il est invité au Printemps de la Photo de Romorantin, pour présenter la peinture numérique ou « Digital Painting ».

Contact : remy.duroir@free.fr

Résidant à Saint-Outrille, il est membre du groupe depuis la première réunion en 1988.
Il découvre d'ailleurs la photographie grâce au groupe lumière.
S'il n'a pas de thème précis, ses centres d'intérêt sont multiples.
Il désire rester libre de ses choix photographiques et ne souhaite pas être limité à une catégorie.
Il s'attache à bien faire tout ce qu'il entreprend.
Il s'est spécialisé dans la pratique et l'enseignement des logiciels photo depuis plusieurs années.

Contact : marc.hervy@sfr.fr

Hélène LEGER, retraitée depuis 2006, c'est à ce moment là que je me suis intéressée à la photographie. Je suis membre d'un club qui se nomme "Le Groupe Lumière", ce qui m'a permis de découvrir toutes les facettes de la photographie. Tout m'inspire, aussi bien le paysage, les scènes de la vie ainsi que l'artistique. Mais depuis 2 ans je me suis passionnée pour la macrophotographie.
Certaines de mes photos ont été exposées à Nevers, Graçay, Romorantin et Vierzon.
Appareil NIKON D 60
objectifs Nikon 18/55, 55/200 et 60 mm macro.

Contact : clauleger@orange.fr

Claude LÉGER, retraité. J'ai toujours été passionné par la photographie. Tous les thèmes m’intéressent, reportage, paysage, sport, etc... En 2011, j'ai suivi pendant 6 mois la construction d'éoliennes.
En 2006, j'ai rejoint le Groupe Lumière (Groupe de photographes indépendants), ce qui m'a permis de me perfectionner et d'aborder la photographie artistique.
Certaines de mes créations ont été exposées à Nevers, Romorantin, Vierzon, Massay, Graçay et Nohant en Graçay.
Boîtier NIKON D50, objectifs:35/80 Nikon, 70/300 Nikon, 35/270 Tamron.

Contact : claudiusl.18@orange.fr

Je suis né dans le Loiret, j'ai pratiquement toujours vécu dans le Berry, mais ma passion photographique s'est réveillée dans l'Est, plus précisément à Strasbourg, et ce, par hazard, au cours de mon service militaire; un labo photo était disponible et innutilisé dans la caserne, alors pour occuper mes soirées et week-ends, je me suis lancé ...
De retour à la vie civile, j'ai continué à faire de la photographie en animant un club photo pendant de nombreuses années, ce qui m'a permis d'apprendre.
La photographie, un art inépuisable, est ainsi devenue une formidable passion qui se nourrit d'une grande partie de mon temps.
Traitant de sujets tels que le portrait, le paysage, la nature morte etc....., je me suis plus particulièrement intéressé au nu artistique. J'ai donc photographié le corps humain, en l'occurence, le plus beau, celui de la femme, de manière à capturer tout l'esthétisme de ce corps.
Le corps féminin est un monument de courbes, de lignes, et de volumes d'une pureté unique, incomparable et propre à chacun.   Voir son site

Je suis arrivée au groupe Lumière début 2010, ne m'intéressant à la photo à ce moment-là que depuis 3 mois. C'est dans ce groupe que j'ai tout appris. Mes premières études en arts plastiques m'ont permise d'avoir des bases qui ont refait surface et que j'ai pu appliquer à ce nouvel art. La photo est devenue une véritable passion. La Nature est pour moi un sujet intarissable, j'aime me laisser surprendre par Elle, là où les arbres encadrent des scènes insolites, là où les couleurs prennent forme, où les ombres prennent vie et se jouent de la lumière.
Expositions dans différents lieux à Vierzon et Romorantin.
Exposition « Le mois de la photo en Nièvre » 2011

Contact : c.troitzky@orange.fr

Jef a rejoint le Groupe, il y a quelques années et très vite il a participé activement à la préparation des expositions : mois de la Photo de Nevers, expos de Vierzon et de Romorantin entre autres. Il expose lui-même au Cinéma Lumière de Vierzon une série appelée « portes et marchés de Tunisie ». Photographe généraliste, il adore faire entrer l’humour dans ses créations qu’elles soient photo à plat ou montage audio-visuel.

Jean-Jacques est un compagnon de la première heure du Groupe Lumière. Ancien technicien en électricité, il utilise toutes les techniques photographiques, noir et blanc, diapositives. Il est un des premiers à exposer ses œuvres au Musée de la Photo de Graçay (reportage très personnel sur l’île de la Réunion). Il se familiarise très vite avec les techniques modernes de création et de traitement des images, et c’est avec le numérique qu’il revient au Groupe Lumière après quelques années de congé photo-sabatique… A l’heure actuelle, il adore travailler avec son objectif macro avec lequel il se rapproche de l’abstraction. Il trouve souvent ses sujets favoris très près de chez lui: une fleur, un insecte, une toile d’araignée sous le givre du matin.

Philippe est le Président du Groupe Lumière. Dans les années 80, au cours d’une exposition de Rémy Duroir, il sollicita celui-ci pour la création à Graçay d’un photo-club. Après un premier refus, Rémy accepta à la condition que les membres gardent individuellement leur liberté d’action. La notion de groupe de photographes indépendants était née et la vague gagna de nombreux membres. Philippe, très impliqué dans les techniques de montages audio-visuels, est à l’origine avec Jean Michel Rhit, de diaporamas multi-projecteurs qui sont restés célèbres (agriculture et nature sur 3 écrans géants puis kiosque de projection avec 5 écrans translucides). Il est également l’initiateur des cours et des sorties photo du Groupe Lumière, (genre de promenades techniques dans des lieux pittoresques). Ses sujets favoris sont la nature et l’architecture. Il excelle dans la restitution des paysages de sa Belgique natale : beffrois, brumes et Mer du Nord.


Luc a rejoint le Groupe Lumière récemment, mais il n’est pas un débutant pour autant… Cet inventeur et bricoleur de génie a débuté en photo avec le labo noir et blanc, sous la critique positive de sa mère, laborantine et retoucheuse. Trouvant par hasard une pile de magazines photo, il décide de se lancer dans la création, le virus ne le quittera plus, même si quelques années ont été sans réelle activité pour lui… C’est avec le numérique qu’il redémarre, franchissant rapidement toutes les étapes du nouveau matériel.

Alain Chemelle est un des membres fondateurs du Groupe Lumière, présent à la première réunion avec, Philippe, Rémy, Catherine, Marc et Jean-Jacques. Il a été aussi le pionnier du numérique, alors que tout le groupe utilisait encore la diapositive… Grand voyageur, il entraîne derrière lui tout un sillage de vues du monde : Etats Unis, Japon, Chine, Hong Kong, etc…Ses images dépassent toujours la simple anecdote touristique, car il sait extraire de tous lieux, l’âme de ses habitants. Bricoleur de génie, il a souvent équipé ses objectifs de lentilles peu orthodoxes pour faire jaillir toujours de nouvelles images. S’il fallait choisir entre ses déserts, ses forêts, ses cathédrales et ses montagnes, je dirais que ses ambiances d’Orient sont remarquables…

Laurent Béguin, je suis né à Vierzon en 1965. J’ai commencé à faire de la photo à l’âge de 10 ans avec mon père qui était lui aussi un passionné de diapos. C’est avec lui que j’ai appris les techniques photos (ouverture de diaphragme et vitesse d’obturation). A 18 ans, j’ai intégré le photo club de Vierzon ou j’ai participé à des concours et plusieurs expositions. En 2003, pour raison familiale, je suis venu habiter à Graçay et après quelques mois j’ai rejoins le Groupe Lumière. Je suis un des rares à travailler en Canon ou Mamiya 6X6.
Boitier : EOS 50D
Objectifs : 20/35Canon 35/105Canon, 100mm Macro Canon, 200/400Tamron